l'âge bête

écriture collective // mes Lara Marcou - Le Groupe O

La pièce s’ouvre sur une course poursuite entre un adolescent et deux gendarmes.
L’adolescent meurt et les gendarmes ne savent pas si c’est leur faute. La suite de la pièce se tresse entre l’enquête de ces deux gendarmes sur la mort du jeune Jérémie et des flashbacks de sa vie passée. Ces deux récits alternés vont nous permettre de mieux comprendre, après quelques fausses routes et impasses, ce qui s’est vraiment passé.
Mais ce n’est peut-être pas ce qui nous importe le plus.
Jérémie aurait pu mourir d’une bavure policière, Jérémie aurait pu mourir parce que sa mère était légèrement irresponsable, Jérémie aurait pu mourir parce que son beau-père voulait le mettre en maison pour jeunes hyper-actifs, Jérémie aurait pu mourir parce que son père est parti avant qu’il ait l’âge de s’en souvenir, ou parce qu’il est revenu un peu trop tard. Mais tous ces adultes, qui se torturent et se questionnent sur ce qu’ils ont bien pu provoquer ou empêcher dans la vie de cet enfant, passeront à côté des sentiments de Jérémie, de sa sensibilité, de son état d’adolescent, de ce qui était vraiment important pour lui et qui a provoqué sa mort.

 

 

mise en scène Lara Marcou

collaboration artistique Marc Vittecoq

scénographie et accessoires Cassandre Boy

lumière Sylvain Violet

collaboration aux costumes Margot Alexandre

construction décor Comédie de Caen

avec Théo Bluteau, Hugo Brune, Margaux Grilleau, Thomas Mallen, Lorène Menguelti, Pauline Susini

 

 

Création au CDN de Normandie-Rouen en novembre 2018

 

Captation © CDN de Vire / captures d'écran C. Boy

 

lâgebête19